Section Moto

Flash Info DIV

 La période de régularisation des cyclomoteurs, quadricycles légers et speed-pedelecs usagés qui ont été mis en circulation avant le 31 mars 2014 prend fin. 

icone fichier Flash Info DIV

Prise en compte des deux-roues motorisés...

Recommandations pour la prise en compte des deux-roues motorisés dans les aménagements et la gestion des infrastructures

icone fichier guide moto spw

Comment immatriculer votre cyclomoteur déjà en circulation ? 

Comme vous le savez ... Tous les cyclomoteurs circulant en Belgique devront désormais être équipés d'une plaque d'immatriculation. 
Comment faire ?

Trois cas possibles...

icone fichier Régularisation immatriculation Cyclo (1)

icone fichier Régularisation immatriculation Cyclo (2)

icone fichier Régularisation immatriculation Cyclo (3)

21 Astuces pour rouler en hiver

Il y a ceux qui rentrent leur moto dans leur garage à l’arrivée des premiers frimas, et ceux qui se refusent à abandonner leur machine sous prétexte que le thermomètre s’est mis en berne.  Voici quelques conseils pour les irréductibles à qui le froid ne fait pas peur…

1. Attention aux sols glissants

Pire que la pluie, l’humidité et le froid rendent particulièrement glissantes les bandes blanches, les plaques d’égout, les pavés. Ménagez-vous toujours une marge de sécurité importante avant un virage et un freinage.

2. Roulez en code

De jour, il assure votre sécurité en vous permettant d’être plus visible. Beaucoup de conducteurs urbains utilisent systématiquement le plein phare mais il est très éblouissant et finalement plus dangereux.

3. Mettez un casque intégral

Il offre une plus grande sécurité et vous protégera du froid.

4. Méfiez-vous des piétons

Abrités sous un parapluie ou une capuche, ils traversent entre les voitures sans voir les deux-roues.

5. Virez à plat

Sur une chaussée humide et froide, roulez lentement et virez à plat sans prendre d’angle. Evitez toute action brusque sur les freins.

6. Freinez juste

Si l’adhérence est précaire, utilisez vos freins en répartissant la puissance entre l’avant (60/70 %) et l’arrière. Freinez toujours progressivement.

7. Roulez au bon endroit

L’hiver la chaussée peut cacher de multiples pièges, évitez de rouler par exemple dans les parties d’ombre de la chaussée qui peuvent être verglacées. Sur les voies rapides, la partie centrale est généralement plus sèche que les extrémités de chaque file.

8. Accélérez modérément

La nervosité de certaines machines au démarrage peut occasionner des pertes de motricité à l’accélération, particulièrement sur les bandes blanches des passages protégés.


9. Connaissez vos limites

Plus les conditions de circulation sont difficiles, plus il faut être expérimenté. Ne vous surestimez pas quand vous débutez, quand vous serez chevronné, vous pourrez rouler par tout temps, sauf sur la neige.

10. Montez un pare-brise

Si votre machine n’en possède pas de série, sachez que pour moins de 100 euros vous bénéficiez d’une protection contre le froid pour le haut du corps.

 

11. Tablier et manchons indispensables

 

Ces équipements sont indispensables sur un scooter pour rouler en hiver.

 

12. Investissez dans une vraie veste de moto.

Les vêtements dédiés à l’utilisation d’un deux-roues sont logiquement les plus adaptés. Ils ne laissent pas passer le froid dès que vous roulez vite, et sont véritablement étanches et confortables en selle.

13. Ayez toujours un pantalon de pluie avec vous.

Il ne coûte pas vraiment cher et prend peu de place.

 

14. Mettez le prix dans les gants.

 

Premier élément de confort, ne lésinez pas sur leur qualité. Chauds, étanches et confortables, voilà trois qualités qui ont un prix élevé.

 

 

 

 

15. Entretenez bien votre batterie.

Froid et humide, l’hiver est sans pitié pour la mécanique. Une batterie bien chargée est indispensable afin de vous assurer des démarrages sans aucun problème.

 

 

 

16. Faites chauffer votre moteur.

Laisser tourner votre moteur au ralenti quelques minutes et roulez doucement les premiers kilomètres.

17. Vérifiez vos pneus

Des pneus usés sont moins adhérents sur une surface mouillée.

19. Nettoyer vos phares et feux

En hiver les chaussées humides sont terriblement salissantes, les phares et les feux deviennent rapidement peu visibles sans un coup de chiffon.

20. Protégez votre machine.

Avec une bombe spéciale lubrifiez les parties mécaniques et électriques pour les protéger de l’oxydation.

 

21. Choisissez une huile moteur pour basses températures.

Demandez à votre concessionnaire une huile avec un grade adapté aux conditions de l’hiver.

Les derniers conseils de Tonton JM

-Etre souple et doux sur les commandes

-Augmentez les distances de sécurité

-Méfiez-vous des engins de salage, suivre une saleuse ne vous permets pas de rouler tranquillement

-Bouger sur la moto, une jambe après l’autre, un bras puis l’autre, mettez-vous debout, faites des flexions, secouez les jambes… Arrêtez-vous plus souvent pour vous réchauffez et bougez !

Les beaux jours sont de retour, il est temps de ressortir votre machine.

Ce n’est pas encore le printemps, mais sauf surprise de dernière minute, le gros de l’hiver est maintenant derrière nous. Les journées s’allongent, la neige s’est estompée et l’envie de ressortir sa moto se fait pressante chez ceux qui avaient décidé de lui faire passer l’hiver dans le fond d’un garage. Mais après plus de trois mois d’immobilité, la remise en route exige quelques précautions. Suivez le guide….


On ne quitte pas son garage avec une moto qui est restée plusieurs mois sans fonctionner comme on enfourche le matin la machine avec laquelle on roule au quotidien.

 

 

Une moto qui a passé l’hiver au repos a besoin d’un peu d’attention avant de pouvoir retrouver l’air du large sans courir de danger. Le nombre d’opérations à effectuer avant la remise en route dépend bien évidemment du soin que l’on a accordé à sa mise en hivernage.

 

Procédons par ordre : il vous faut vérifier la pression de vos pneumatiques et adapter celle-ci.

Il vous faut ensuite recharger la batterie.

 

Utilisez de préférence un chargeur adapté aux batteries motos car les chargeurs pour voitures distillent un courant de trop forte intensité. Si après quelques coups de démarreur votre batterie déclare forfait, il ne vous reste plus qu’à la remplacer par une peau neuve.

 


Au pire, pour démarrer, sachez que vous pouvez utiliser une paire de câbles munis de pinces crocodiles avec lesquelles vous vous raccorderez sur une batterie de voiture en faisant bien attention de respecter la polarité des cosses. Fil noir sur cosse « moins », et fil rouge sur cosse « rouge ». Ce branchement vous permettra de remettre votre moto en route, mais ne vous évitera pas forcément d’avoir à acheter une batterie neuve par la suite.

 

Vérifiez notamment le fonctionnement des lampes car les culots peuvent être aussi oxydés.

Comme pour une inspection de sécurité de celle que l'on apprend en moto-école, procédez à une revue de détails de votre machine...

Si votre moto est restée immobilisée durant plusieurs mois, n’hésitez pas à faire vidanger son moteur, l’intérieur de celui-ci n’étant pas inoxydable.

 

Prenez soin évidemment aussi de graisser correctement les câbles, les axes d’articulation des leviers et pédales, ainsi que la chaîne de transmission primaire. Stockée sans graissage préalable, cette dernière va s’user prématurément et nécessiter une fréquente remise en tension.

Vérifiez aussi les vis qui auraient pu se dévisser lors de la saison précédente.

L’étincelle est prête, mais quid de l’essence ? Starter à fond, votre moteur refuse de donner de la voix. Si votre réservoir est équipé d’un robinet à dépression, mettez celui-ci dans la position « PRI » qui permet un remplissage immédiat. Si votre robinet ne possède pas cette position, appuyer sur le démarreur et faire tourner le moteur, seul moyen pour permettre à l’essence de venir remplir les cuves des carburateurs et amorcer l’explosion.


Malgré tous vos efforts et la bonne santé de votre batterie, votre moteur refuse toujours de démarrer. Essayer alors, si le filtre à air de votre moto est accessible, de vaporiser à son entrée un aérosol de démarrage immédiat. Si vous n’avez pas pris la précaution de vidanger les cuves de vos carburateurs avant de remiser votre moto au garage, il est fort possible que les dépôts dus à l’évaporation aient encrassé les cuves et les gicleurs pendant son immobilisation.

Notez que même si votre moteur a retrouvé le son, l’encrassement des carburateurs peut aussi se manifester par de malencontreuses pétarades et autres hoquets de mauvais aloi. Ces désagréments peuvent se dissiper d’eux-mêmes, la nouvelle essence évacuant toute seule les dépôts. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez utiliser un produit nettoyant pour carburateur qui s’utilise directement à la place de l’essence pour faire tourner le moteur au ralenti, ou qui se rajoute à une petite quantité d’essence dans le réservoir.

Votre moto est en route, ce n’est pas pour autant qu’elle est prête à s’élancer avec l’ardeur que vous lui connaissez. Durant son repos prolongé, tous les organes mécaniques ont souffert de l’oxydation, et ils ont besoin d’un petit rodage de quelques dizaines de kilomètres avant d’être sollicités normalement.

Et enfin, profitez de cette première sortie pour laver, nettoyer et bichonner votre machine.

Si tous ces points sont en ordre et votre équipement prêt, alors vous pouvez y aller…

Bonne route  !!!

En 2015, le Campus Francorchamps a mis en place une nouvelle formation à destination des demandeurs d’emploi pour les préparer au métier de mécanicien moto.
Cette formation a été organisée en collaboration et suivant les besoins du secteur.

Les stagiaires ont été préalablement sélectionnés en fonction de leurs aptitudes techniques mais aussi en fonction de leur motivation.
Cette première année de formation est une réussite.
C’est avec beaucoup de passion et de compétences que nos formateurs ont transmis leurs savoirs auprès de jeunes, et moins jeunes, super motivés.

Voici venu le moment de préparer l’année suivante qui démarrera en septembre 2016.
Le processus de recrutement est en cours.

icone fichier Promo méca moto

Réussissez l’hivernage de votre moto


Pour beaucoup, l’hiver est la période où on remise sa moto au chaud en attendant les jours meilleurs. Mais une moto, ça se bichonne, même quand elle est arrêtée. FEDEMOT vous dévoile l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour un hivernage réussi.

Immobiliser sa moto l’hiver, cela ne veut pas simplement dire la mettre dans un coin et la ressortir aux beaux jours comme si de rien n’était.

Lieu de stockage

On ne stocke pas une moto n’importe où et n’importe comment. Il est impératif de choisir un endroit sec et à l’abri des intempéries. Vous pouvez également recouvrir votre moto d’une housse pour autant qu’elle ne soit pas hermétique. Attention aux rongeurs si vous stockez votre moto dans une grange. Au printemps, il n’est pas rare de retrouver des habitants dans votre machine.

Le lavage de la moto

Evitez de remiser votre moto sans l’avoir préalablement lavée. Pensez à décoller les moustiques de votre bulle, sinon cela se transformera en véritable corvée de printemps.

La vidange de la moto

Une bonne vidange avant remisage de votre moto, c’est l’assurance d’aborder la belle saison avec un moteur propre et en bonne santé.

Le carburant de la moto

Côté carburant, deux solutions s’offrent à vous.

Dans le cas d’une moto à carburateur, on vidangera complètement le réservoir.

Dans le cas d’une moto à une injection électronique, mieux vaut stocker votre machine avec le réservoir plein d’essence.

La batterie de la moto

L’idéal pour préserver la batterie de votre moto est bien entendu de la débrancher et de la placer dans un endroit tempéré et sec.

Graissage et gonflage

Votre moto est maintenant quasi prête à être immobilisée pour l’hiver. Il ne reste plus qu’à graisser sa chaîne en s’assurant au préalable qu’elle soit propre et sèche.

Vérifiez régulièrement la pression des pneus et même changer le point de contact avec le sol une fois par mois.

Beau temps en vue ? Gaffe aux motos !

Sur nos routes, beau temps rime avec motards. Dès que le soleil décide de pointer le bout de son nez, ils se font de plus en plus nombreux. Pour éviter de les mettre en danger, il est important de faire attention à eux... Découvrez tous les conseils des Ottos !

La nouvelle campagne de l'AWSR.

Scénarios d’accidents récurrents

Scénarios d’accidents récurrents... Une enquête réalisée par l'IFSTTAR.

 Deux catégories de configurations d’accidents = 43% des accidents

1. L'autre usager sort du flux du trafic

2. L'autre usager rentre dans le flux

photo Scénarios d’accidents récurrents Section Moto photo Scénarios d’accidents récurrents Section Moto photo Scénarios d’accidents récurrents Section Moto photo Scénarios d’accidents récurrents Section Moto photo Scénarios d’accidents récurrents Section Moto

→ Voir toutes les images de la galerie

18. Attention au sel.

Si vous roulez sur une route salée, pensez à laver votre machine au plus vite afin d’éviter la corrosion.

Quelques images de cette belle journée en 2014...

Le 09 juin dernier: FEDEMOT a organisé une journée de roulage sur le circuit de Mettet.

Inscriptions: http://www.mertensschool.com/evenement/journee-fedemot65e-offert/

 

Chartre "Infrastructure favorable aux communes" 

 

Votre commune souhaite  tenir compte de la sécurité  des motocyclistes et cyclomotoristes ainsi que de leurs besoins spécifiques dans la réalisation d’infrastructures routières et l’aménagement des espaces publics.

N'hésitez pas : téléchargez notre chartre aux communes ...

 


icone fichier Charte 2009

Le nouveau permis moto et cyclomoteur (permis A)

Voici les détails du permis moto depuis le 1er mai 2013.

icone fichier FEBIAC-BrochureA5_NewPermisMoto-FR

Déductibilité des frais professionnels des motards.

icone fichier Circulaire frais moto

Encore du nouveau pour le contrôle technique moto...

Encore du nouveau pour le contrôle technique…

Le deux-roues motorisé n’entrera pas dans l’harmonisation du contrôle technique avant 2022… Décision prise en concertation par le parlement Européen, le conseil européen des ministres des Transports et la commission Européenne…

Dans un communiqué de presse du 18 décembre, nous pouvons lire : « La mise en œuvre d’un contrôle technique moto européen sera repoussée à 2022 et les États membres auront la possibilité d’y déroger sous conditions, par exemple si leurs statistiques de sécurité routière pour les 2RM sont en amélioration »…

Le gilet airbag

FEDEMOT recommande le port du Gilet Airbag ...

En cas d'accident, dès que le pilote est éjecté de son véhicule, des coussins d'air se gonflent instantanément et protègent les organes vitaux du pilote. L'activation du système est simple et automatique. Un cordon de sécurité relie la moto à la veste airbag. Dès que le pilote se sépare brutalement de la moto, le cordon tire la clé d'activation et le gaz se libère dans l'ensemble des coussins d'air. Les airbags amortissent la chute et les collisions. L'airbag Helite est efficace après environ 100 millisecondes.

http://www.helite.be/fr/

 

photo Le gilet airbag Section Moto

Etude sur les causes des accidents impliquant des motocyclistes

L’Institut Belge pour la Sécurité Routière a mené une étude approfondie en se basant sur les dossiers judiciaires de 200 accidents de moto graves ou mortels. L’étude "MOTAC" (MOTorcycle Accident Causation) a été cofinancée par le SPF Mobilité et Transports. C’est la première fois qu’on réalise une telle étude sur les accidents de moto en Belgique. Son objectif était de déterminer les facteurs causaux et aggravants jouant un rôle dans les graves accidents de moto survenus en Belgique et d’identifier les situations types dans lesquelles se produisent ces accidents. Les motocyclistes constituent en effet un groupe d’usagers vulnérables dans la circulation. Quiconque conduit une moto, court douze fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel qu’un conducteur moyen de véhicule motorisé.

 Retrouvez le documents complets en téléchargeant le fichier ci-dessous.

icone fichier motac13FR

© Copyright 2013